Location-appartement.site » Investir » Comment financer l’achat d’un logement neuf ?

Comment financer l’achat d’un logement neuf ?

Dans le cadre de l’acquisition d’un logement neuf, il est rare de disposer ou de vouloir de détacher de la somme totale représentée par un tel investissement. C'est pourquoi l'on a recours à des moyens de financement qui offrent une grande flexibilité sur les possibilités d'acquisition. Un logement neuf a de nombreux bienfaits. Notamment le confort, la sécurité, l'accès aux matériaux de dernière génération, etc. Vous souhaitez financer l'achat d'un logement neuf ? Découvrez dans cet article tout ce qu'il y a à savoir pour réussir cette démarche immobilière.

Pourquoi opter pour l’achat d’un logement neuf ?

L'achat d'un logement neuf offre un cadre de vie bien meilleur que celui d'un ancien. Le confort est plus pointu (aménagements intérieurs et extérieurs) et la sécurité est plus prégnante. En effet, l'espace habitable est exploité de façon optimale et édifié avec des matériaux répondant aux dernières normes de construction en vigueur (performances énergétiques et environnementales).

L'achat d'un logement neuf est accompagné de trois garanties dont le rôle est de couvrir l'acquéreur sur des durées variables. Elles sont :

  • La garantie de parfait achèvement stipulant que le constructeur a l'obligation de prendre en charge tout défaut révélé après livraison du logement. Et ce dans un délai d'un an à compter de la fin des travaux.
  • La garantie biennale qui implique que tout raté de réalisation concernant les équipements inclus doit être changé ou réparé par le constructeur pendant les 2 ans qui suivent la livraison.

Et la garantie décennale, qui elle énonce que l'ensemble des dommages liés à la structure du logement doit être pris en charge par le constructeur pendant 10 ans.

Solliciter un crédit immobilier auprès d’un établissement bancaire

Lorsque vous souhaitez financer l'achat d'un logement neuf, vous pouvez solliciter un prêt immobilier auprès d’un établissement bancaire. En effet, les banques mettent à votre disposition tout ou une partie de l'argent nécessaire à l'achat d'un logement neuf. C'est un emprunt remboursable avec des intérêts, établi dans le cadre d'un contrat de prêt qui précise les différents droits et obligations de la banque vis-à-vis de vous, et vice-versa.

Les personnes et les foyers aux revenus particulièrement élevés sont avantagés dans l'éligibilité d'accès à ce prêt immobilier, au détriment de ceux aux revenus modestes. Le remboursement se fait généralement par mensualités, avec un taux d'intérêt propre à chaque établissement bancaire.

Le prêt immobilier classique pour un logement neuf auprès d'un établissement bancaire est une belle option qui donne accès à un bien immobilier qui aurait nécessité de nombreuses années d'épargne.

Solliciter une aide financière auprès de l'État

Pour les foyers aux revenus modestes (peu éligibles pour un prêt immobilier) qui souhaitent acquérir un logement neuf, l'État a mis en place des prêts subventionnés (ou prêts aidés) très abordables. On en décompte plusieurs. Notamment les PTZ (Prêt à Taux Zéro), les PEL (Plan d'Épargne Logement), les PAS (Prêt d'Accession Social), les PSLA (Prêt Social de Location-Accession), les PAL (Prêt Action Logement), les PC (Prêt Conventionné) et les PF (Prêt aux Fonctionnaires). Ces aides financières sont distribuées par les banques commerciales classiques. Leur rôle est d'encourager l'accession à la propriété pour chaque individu émettant le besoin.

Cependant, les conditions d'éligibilité permettant d'accéder à ces prêts aidés sont fonction ici du profil et du projet.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un dispositif qui permet de financer l'achat d'un logement neuf sans apport. Il est accessible, sous conditions de revenus (revenus de l'année N-2), jusqu’en décembre 2021 dans les zones tendues (A bis, A et B1). Son accès s'est achevé en décembre 2019 dans les zones B2 et C. Dans les zones tendues, la dépense finançable par ce prêt est de 40 %. Seules les personnes n'ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des 2 années précédant la demande de prêt immobilier peuvent bénéficier d'un PTZ. Son montant dépend du nombre de personnes qui composent le ménage et de l'adresse du projet de logement neuf. Il est plafonné entre 20 000 euros et 138 000 euros, selon la zone géographique et n'inclut aucun frais de dossiers ou d'expertise.

Les autres prêts aidés permettent en majeure partie de financer le coût total du logement neuf à un taux préférentiel. Les sommes accordées via ces prêts subventionnés sont fonction des revenus du foyer et du nombre de personnes destinées à occuper le nouveau logement. Ceux-ci s'étalent sur une durée d'au moins 2 ans, plafonnée à 35 ans dans certains cas. Les montants octroyés sont variables et ils n'incluent généralement pas les frais de notaire et ne peuvent s'accompagner d'un crédit immobilier classique.