Location-appartement.site » Investir » Statut de primo-accédant : quels avantages pour l’acheteur ?

Statut de primo-accédant : quels avantages pour l’acheteur ?

Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, acheter un bien immobilier est le plus grand rêve de beaucoup de personnes. Comme vous le savez, cela nécessite des démarches, mais aussi des moyens financiers. Si c’est votre premier achat, sachez que vous pouvez bénéficier de certains avantages. Découvrez dans les lignes suivantes les avantages du statut de primo-accédant pour l’acheteur.

Qu’est-ce qu’un primo-accédant ?

Pour le traduire littéralement, le statut du primo-accédant est celui d’une personne ou d’un couple qui achète pour la première fois un bien immobilier. Toutefois, ce statut va au-delà de la définition littérale.

Une personne ou un couple est considéré comme primo-accédant, lorsqu’il n’a pas été propriétaire de sa résidence principale pendant deux ans au moins. Ainsi, vous aurez le statut de primo-accédant que si vous louez votre résidence principale depuis au moins deux ans.

Aussi, retenez que le statut de primo accédant ne s’applique qu’aux résidences principales. De plus, une personne possédant des résidences secondaires ou des investissements locatifs peut bénéficier de ce statut. Il en est de même pour une personne qui a déjà été une fois propriétaire.

Quels sont les avantages d’un primo-accédant ?

En achetant un bien immobilier avec le statut de primo-accédant, vous pouvez bénéficier de différentes aides.

Le prêt à taux zéro

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un prêt subventionné par l’État. Ce dernier paie directement les intérêts du prêt à la banque. Il s’agit d’une aide exclusivement destinée aux primo-accédants. Ainsi l’acheteur peut acquérir le bien à un prix abordable. En effet, le PTZ est remboursable sans aucun intérêt et peut être utilisé comme un apport personnel au niveau des banques.

Il vaut entre 18 % et 26 % du prix du bien immobilier. C’est pour cela que l’acheteur doit compléter le PTZ avec d’autres crédits immobiliers. Néanmoins, le Prêt à Taux Zéro est obtenu en respectant certaines conditions. Votre revenu ne doit pas atteindre un certain plafond. De plus, le PTZ obtenu est en fonction de votre foyer fiscal et de la zone où se situe le logement que vous voulez acquérir.

Notez bien que le PTZ est un prêt destiné aux résidences principales ainsi, le logement acquis, un an après les travaux ou l’achat doit devenir la résidence principale.

Le Prêt Accession Sociale

Le PAS ou Prêt Accession Sociale possède quelques points communs avec le Prêt à Taux Zéro. Il vise aussi pour objectif de facilité l’acquisition d’un bien immobilier aux primo-accédants. Le PAS est destiné aux acheteurs dont le revenu est limité à un certain plafond.

Le Prêt Accession Sociale peut être remboursé sur un délai allant de 5 à 35 ans. Pour y accéder, il faudra vous rapprocher d’une banque qui possède une convention avec l’État. De plus, son taux dépend de l’établissement qui vous l’octroie. Toutefois, un taux maximal est fixé par la loi.

Le prêt des collectivités territoriales

La commune dans laquelle vous résidez peut également vous aider à acheter votre premier bien immobilier. En effet, les communes ou les régions peuvent vous fournir des prêts qui sont destinés à l’achat de résidence principale pour les personnes dont le revenu est limité. En vous renseignant auprès de votre mairie, vous saurez si ces offres sont disponibles dans votre commune.

La faveur des banques

Lorsque vous voulez demander un prêt à la banque pour acquérir votre première résidence, il est fort probable que vous soyez un nouvel emprunteur. Alors, votre profil est très intéressant pour la banque. Ainsi, lorsqu’elle vous octroie un prêt immobilier, c’est un moyen par lequel, elle peut vous fidéliser à long terme.

Grâce à votre statut de primo-accédant, vous pouvez accéder au prêt 110 %. En effet, pour obtenir un prêt immobilier auprès d’une banque, vous devez fournir approximativement 10 % du prix du bien comme apport personnel. Cette somme sert à payer les frais du notaire et la garantie. Toutefois, il y a des exceptions où vous pouvez obtenir un prêt sans apport (le prêt à 110 %). Alors, en tant que jeune et primo-accédant, la banque est consciente que vous n’avez pas encore fait assez d’économies et peut vous accorder ce privilège.

Le statut de primo-accédant vous permet de faire des économies sur certains frais. En effet, les banques vous offrent des réductions dans l’objectif de vous garder. Certaines peuvent concerner les frais de dossier (réduction ou gratuité).

Bénéficier d’une TVA réduite

Les primo-accédants en achetant un logement neuf peuvent bénéficier d’une TVA de 5,5 % au lieu d’un taux de 20 %. La possibilité d’obtenir cette réduction est destinée aux zones « ANRU » (Agence Nationale de la Rénovation Urbaine) et conditionnée par des ressources.