Accueil Paperasse immo Comment remplir un constat amiable dégâts des eaux ?

Comment remplir un constat amiable dégâts des eaux ?

Dans votre logement, un dégât des eaux peut rapidement occasionner de grands dommages. Qu’il s’agisse d’une fuite d’eau, d’une rupture de canalisation ou d’une baignoire qui déborde, le règlement des dommages peut parfois prendre beaucoup de temps. Pour accélérer la procédure, il est parfois nécessaire de remplir un constat amiable de dégâts des eaux. Savez-vous comme procéder ? Retrouvez toutes les informations dont vous avez besoin dans cet article.

Qui peut remplir un formulaire de constat amiable de dégâts des eaux ?

Toutes les personnes qui ont été touchées par le sinistre ont l’obligation de compléter le formulaire lors du remplissage. Que votre logement soit à la base des dégâts des eaux ou victime, vous devez remplir le formulaire. Il faut dire que dans certains cas, il n’est pas aisé de déterminer avec précision tous les logements qui ont été affectés par un dégât des eaux lorsque la cause du problème n’a pas été identifiée. C’est pourquoi il est recommandé que beaucoup de potentiels sinistrés remplissent un constat et le fassent parvenir à leur assureur. Les personnes qui doivent éventuellement remplir sont le propriétaire ou le copropriétaire qu’il soit occupant ou non, le locataire, le sous-locataire ou l’occupant à titre gratuit, les voisins les plus proches et la collectivité des propriétaires ou des copropriétaires du logement.

Aussi, lorsque les dégâts touchent des voisins, un constat amiable peut servir pour deux logements à raison d’un feuillet par voisin. Cependant, lorsque sont impliqués plus de trois logements, il faut utiliser un constat amiable par logement touché. Dans le même temps, vous devez avoir la présence d’esprit de toujours inclure le logement qui est à la base des dégâts constatés. Il faut également remplir le constat amiable de dégât des eaux avec le syndic de la copropriété, le gérant de l’immeuble ou le propriétaire lorsque l’origine des dégâts est l’immeuble (les parties communes par exemple).

Comment remplir le formulaire de constat amiable de dégâts des eaux ?

Maintenant que vous savez qui peut remplir le constat de dégâts des eaux, il est important de savoir bien le remplir. Le processus est simple et très facile à faire. Vous n’aurez pas besoin d’astuces particulières pour vous en sortir. Cependant, vous pourrez mieux réussir l’exercice en suivant certaines recommandations.

  • Répondez ensemble aux questions de la partie réservée à l’origine du sinistre « causes du sinistre ».
  • Chaque résidant dont le logement touché doit compléter les parties qui le concernent.
  • Dans le cas où, il y a des désaccords, ils doivent être mentionnés dans la partie « observations » située en bas du formulaire de constat.
  • Il est important d’ajouter au constat le plus de détails possible, car de ces détails vont dépendre l’indemnisation.
  • Pour rendre l’instruction de votre dossier plus facile, il est recommandé d’indiquer nom et adresse des personnes impliquées (du propriétaire, du syndic et autres) et de leurs assureurs respectifs.
  • Dans le cas où l’origine des dégâts n’a pas été déterminée avec précision, vous devez le noter sur le constat afin qu’un professionnel soit mandaté pour cette tâche.
  • Il faut de préférence remplir le constat avec un stylo à bille, écrire de façon bien lisible et sans la moindre rature.
  • Tous ceux qui ont complété le constat amiable de dégâts des eaux doivent impérativement le signer.

Le formulaire ainsi rempli doit être envoyé à l’assureur.

Attention à votre contrat d’assurance : vous êtes peut être mal protégé !

De nombreux français ont fait toutes ces démarches et ont malheureusement été très déçus du résultat : ils n’ont pas pu être remboursés de tous les dommages causés ! En effet, les précisions sont très importantes sur les contrats d’assurance, et par conséquent nous ne pouvons que vous conseiller de bien lire et comparer les différentes offres d’assurance disponibles, qu’il s’agisse d’un contrat d’assurance pour votre habitation, votre santé, ou bien votre voiture.

Comment savoir si vous êtes bien protégé par votre assurance ?

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les assureurs ne donnent pas beaucoup de facilités à leurs assurés quand il s’agit de bien trouver les différentes garanties entre un contrat et un autre. Chaque assureur a en effet choisi d’utiliser ses propres termes commerciaux, si bien qu’il vous sera aujourd’hui impossible de comparer différentes offres. Par conséquent, il n’y a qu’une seule méthode possible pour comparer les différentes assurances disponibles, auxquelles vous pourrez souscrire : définir vos propres besoins ! En effet, de cette façon, vous pourrez très facilement choisir les garanties qui vous intéressent, et ignorer complètement celles que vous ne voulez pas payer. Cela est vrai pour les habitations, mais c’est surtout valable pour les voitures, où l’assurance peut avoir un prix assez onéreux dans certains cas !

Comment choisir son assurance automobile ?

Si vous venez d’avoir une voiture avec ou sans permis, une moto, ou encore un scooter, alors vous aurez forcément besoin de faire appel à un assureur professionnel.

assurance automobile temporaire

En effet, la responsabilité est obligatoire pour tous les véhicules, quels qu’ils soient, et vous ne pourrez donc pas y échapper. Par conséquent, nous vous recommandons de bien étudier les différentes offres proposées afin de ne pas vous embarquer dans un contrat qui ne vous propose pas les bonnes garanties. C’est en effet un choix qui n’est pas du tout à prendre à la légère et c’est d’ailleurs pour cela que certains français font appel à une assurance automobile temporaire (cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus), cela leur permet de souscrire à une assurance sans avoir peur d’être hors la loi. Il faut dire que même si la plupart des assurances automobiles utilisent des termes assez communs, les garanties qu’elles contiennent ne sont pas toujours claires. Par conséquent, entre un contrat d’assurance auto « au tiers » qui ne contient que le strict minimum, un contrat « tous risques » qui est bien plus étoffé, et finalement un contrat intermédiaire appelé parfois « tiers plus », c’est un vrai cauchemar pour les conducteurs qui ne sont pas organisés et qui ne veulent pas prendre ne serait-ce qu’une simple minute pour pouvoir choisir un contrat d’assurance. Avec un engagement qui se limite à minima à un an pour les moins gourmands, vous ne pourrez pas changer d’assurance automobile pendant toute cette période : on comprend pourquoi certains automobilistes sont très réfractaires quand il s’agit de souscrire à une nouvelle assurance automobile, ils ne veulent prendre aucun risque pour le portefeuille, et cela peut très bien se justifier pour les plus petits porte-monnaies.

Dans quels cas faire appel à une assurance automobile temporaire ?

assurance automobile temporaire

De plus en plus de français font donc le choix d’une assurance temporaire pour leur véhicule : cela leur permet de mieux choisir leur assurance auto définitive au bout de quelques semaines. En effet, ces derniers ont besoin de quelques temps en plus avant de s’engager, et les assurances provisoires sont donc idéales dans ces cas là. Avec des durées de contrat d’assurance auto qui peuvent aller d’une simple journée et jusqu’à trois mois (90 jours au total), c’est une très belle occasion pour ne prendre aucun risque et être dans la légalité, même si malheureusement certains préfèrent rouler sans aucune assurance, en prenant le risque de se faire arrêter par les autorités ou d’avoir un accident.

Dans ces cas de figure, ils sont en effet complètement responsables et se doivent de régler des frais assez considérables : cela provoque parfois de grandes inquiétudes chez les personnes qui ont eu des accidents mais également chez les victimes qui ont peur de ne pas être dédommagées dans les pires des cas, même si cela n’est heureusement pas fréquent !