Accueil Paperasse immo Comment calculer la commission d’agence immobilière ?

Comment calculer la commission d’agence immobilière ?

Lorsque vous sollicitez les services d’une agence immobilière, il faudrait vous acquitter de certains frais.

Généralement, ils sont déterminés bien avant la vente en termes de pourcentage.

En réalité, il n’existe pas un tarif forfaitaire fixe dont le vendeur doit s’acquitter vis-à-vis de l’agence.

Par conséquent, comment calculer la commission d’une agence immobilière ?

Un calcul basé sur un pourcentage selon chaque agence

Pour vendre un bien immobilier, il est fréquent de recourir aux sites d’annonces gratuites pour trouver des preneurs pour votre bien. Toutefois, c’est un moyen qui ne vous garantit pas des résultats probants. Dès lors, la meilleure option est de vous faire accompagner par une agence immobilière.

Contrairement à la première alternative, il ne s’agira pas d’un service gratuit. L’agence immobilière se charge de toutes les étapes jusqu’à la vente du bien moyennant une commission. Elle est comprise entre 3 et 10 % du prix global de vente.

La commission que percevra l’agence dépend de plusieurs facteurs. La notoriété de ladite agence et la zone géographique sont des facteurs qui déterminent le coût de la commission. Bien qu’il s’agisse d’une modalité qui varie selon les agences, chacune d’elles est tenue d’afficher clairement les tarifs. Vous avez donc une idée claire de ce dont vous devez vous acquitter selon le type de vente effectué.

Pour connaître le coût exact, il vous suffit ainsi de multiplier le prix de vente de votre maison par le pourcentage indiqué par l’agence.

En général, les commissions sont dégressives. Ainsi, plus un bien a de la valeur, plus le pourcentage fixé sera bas et inversement.

Vous pourrez mieux appréhender cette notion avec un exemple. La commission d’une agence peut être de 4 % dans le cas d’une maison de 800 000 euros. Pour un bien de 300 000 euros, il peut être de 6 %. Dans le premier cas, la commission est de 32 000 euros pour un pourcentage de 4 % contre 18 000 euros contre un coefficient de 6 %. Ce n’est alors pas parce que le pourcentage est bas que la commission l’est également. L’aspect dégressif selon le prix de vente ne change de ce fait pas grand-chose à la valeur de la commission perçue.

A voir:  Comment calculer les parts pour les impôts ?

Une possibilité de rabais de la commission

Lorsque le pourcentage de la commission ne vous semble pas accessible, il est possible de penser à une négociation. De toute façon, les professionnels de l’agence s’en étonneraient si vous n’essayez pas. Si l’agence ne semble pas prête à négocier, vous pouvez évoquer la possibilité d’aller voir ailleurs (faire jouer la concurrence).

C’est une option qui peut amener l’agence à reconsidérer son pourcentage, surtout si la concurrence est rude dans votre région. Les professionnels de l’immobilier savent que vous n’êtes pas tenu de passer par une agence pour vendre votre bien. En évoquant cette possibilité de vous passer de leur service, vous pourrez les amener à revoir leurs tarifs.

Le paiement de la commission d’une agence immobilière

Dans une transaction immobilière, se demander qui va payer les frais du notaire est récurrent. Puisque c’est le vendeur qui fait appel à l’agence immobilière, il lui revient de payer la commission de celle-ci. Du moins, c’est la théorie la plus répandue.

Retenez que dans la majorité des cas, c’est l’acquéreur qui paye les frais de l’agence. Le vendeur répercute les frais de commission sur le coût total de vente après s’être renseigné auprès de la structure immobilière. Lorsque toutes les modalités sont remplies, le notaire en charge du processus s’occupe de verser au vendeur et à l’agence immobilière, les montants dus.

Toutefois, il peut arriver que l’acheteur soit directement impliqué dans le paiement. Ainsi, il se charge lui-même de verser le montant dû au propriétaire et à l’agence immobilière. Comme vous l’aurez remarqué, c’est l’acheteur qui s’acquitte de la commission de l’agence d’une manière ou d’une autre. Par ailleurs, le vendeur peut payer l’intégralité des frais de l’agence. Ainsi, cette modalité est spécifiée en amont dans l’annonce de la vente.

Cela permet par exemple d’intéresser le plus d’acheteurs possible en réduisant les dépenses. Vous pouvez également décider d’éviter de passer par une agence immobilière.